Introducing: ModeShift, the newest podcast on all things transit. Listen to Episode 1 now.

Idée reçue sur le transport à la demande (TAD) : les offres de transport avec appli excluent les personnes non équipées d’un smartphone

  •   2 min read

Pas si vite. Certains des meilleurs services de transport partagé à la demande proposent des portails web, des centres d’appels, voire des bornes physiques permettant à pratiquement tout passager de réserver un trajet facilement.

article featured image

Dans notre série autour des « Idées reçues sur le transport à la demande (TAD) », nous nous appuyons sur des données précises et des exemples concrets pour tordre le cou à certaines idées reçues sur les transports publics à la demande TAD). Étudions cela de plus près :

IDÉE REÇUE : les offres de transport avec appli excluent les personnes non équipées d’un smartphone

RÉALITÉ : une plateforme technologique bien pensée offre à tout le monde la possibilité de profiter des avantages du système, même pour les usagers qui n’ont pas facilement accès à un smartphone, à Internet ou à toute autre technologie.

C’est un fait : tout miser sur le smartphone pour bâtir une offre de transports publics n’offre aucune garantie de succès. Aujourd’hui, les villes ont besoin de systèmes conçus pour être flexibles et adaptables afin que les opérateurs puissent apporter une réponse aux besoins de chacun.

Les systèmes à la demande actuels sont généralement en mesure de proposer plusieurs canaux de réservation pour rendre leurs services le plus accessibles possible :

  • Application pour smartphone, intuitive et facile d’utilisation, destinée à tous les usagers (ou leurs soignants et aidants), avec fonctions d’accessibilité intégrées (lecture à voix haute, adaptation de la taille des caractères et amélioration du contraste)
  • Portail web pour celles et ceux qui se connectent à Internet depuis un ordinateur de bureau
  • Réservation par téléphone, SMS ou e-mail
  • Bornes de réservation de trajets dans les grands hubs de transports publics

Aux États-Unis, la ville de Wilson en Caroline du Nord a lancé son nouveau service à la demande (TAD) en septembre 2020. Pour programmer un trajet, les usagers ont maintenant la possibilité d’utiliser l’application Via, de se connecter à un portail web dédié ou d’appeler une centrale de réservation. Pour mieux répondre aux besoins des personnes n’ayant pas de compte bancaire, le service accepte également les cartes prépayées.

À Newton, dans le Massachusetts, le service de transport à la demande s’adresse spécifiquement aux personnes âgées. Les usagers de ces services ne sont en général pas les voyageurs les plus férus de technologie. Pour preuve, plus de la moitié des seniors réservent leurs déplacements par téléphone.

Il y a toujours une bonne raison de reporter les investissements technologiques sur une infrastructure existante, mais à l’ère des transports publics du 21e siècle, l’immobilisme ne fonctionne tout simplement pas ! La plupart des inquiétudes autour des transports à la demande repose sur des mythes qui freinent l’évolution du secteur des transports partout dans le monde. Souhaite-t-on vraiment raccorder chaque domicile aux services dont ils ont besoin, atténuer le changement climatique et prévenir la congestion et la pollution dans nos villes ? Si la réponse est « oui », alors place aux idées nouvelles.

World-changing ideas. Right in your inbox.

Be the first to know about the latest transportation news and innovations.

Mailbox illustration.

Congrats — you're in!

Please fill out the following details:

Interested in learning more about our unique services? Sign up!

Thank you!

We're grateful to have you in our community.

Thumbs up illustration